top of page
guillemets jaunes.png

Mondes

professionnels

MicrosoftTeams-image (19).png

Trabalhan amb l’occitan

Marc Laborde

Animateur à l'EHPAD Jeanne d'Albret, à Orthez, Pyrénées-Atlantiques

 

« Je suis animateur de formation. Après un changement d'orientation dans ma carrière, j'ai décidé d'aller vers l'animation en maison de retraite en utilisant l'occitan.


J'utilise la langue avec toutes les personnes qui la parlent, collègues, résidents, familles., quelle que soit la situation et j'organise aussi une discussion de groupe une fois par semaine.


Beaucoup de personnes quand ils rentrent en EHPAD [NDLR : Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] n'osent plus parler leur langue maternelle. Pourtant c'est pour eux la langue de l'affect, de l'amour et elle est synonyme de sécurité. C'est dans la langue maternelle que s'expriment véritablement les sentiments, l'intime.


Lorsqu'on leur parle en occitan, il y a une relation de confiance qui s'installe. Les personnes âgées arrivent dans un monde nouveau, qu'elles n'ont généralement pas choisi, et cela les rassure de trouver quelqu'un qui parle la langue. J'essaie de faire en sorte que la langue soit présente comme elle l'était dans leur vie sociale.


J'ai des collègues qui se sont mises au béarnais pour les soins et cela les aide, elles rencontrent moins d'opposition et améliorent les relations résidents-soignants. De plus le fait de pouvoir parler occitan avec les soignants valorise les personnes âgées et inverse les rôles. La personne âgée se trouve à son tour en situation d'aidant au niveau de la langue, cela rééquilibre la relation.


Ce qui me plaît le plus, c'est la relation humaine, on dit animateur, mais personnellement je me vois comme agent de lien social, c'est comme ça que je définis mon rôle, l'animation étant un outil pour créer du lien social entre et avec les résidents ».

bottom of page